24 juin.

Juin : L’effeuillage de l’entre-cœur

C’est au point culminant du vignoble de Banyuls, sur une parcelle qui domine la Chapelle de La Salette, que Laurent Barreda exploite ses vignes de Grenache Noir et Grenache Gris. Il y a 13 ans, ce viticulteur a pris la relève de son père afin de perpétuer la production des Banyuls Grand Cru de la cave Terres des Templiers.

Agées de plus de 50 ans, ses vignes produisent un raisin et donc un vin de qualité grâce au savoir-faire familial et à son travail en parfaite harmonie avec la nature.

Durant le mois de juin, au lever du jour, il n’est pas rare de rencontrer des vignerons qui travaillent sur l’effeuillage de chaque pied de leur vigne.

Cette pratique consiste à retirer les entre-cœurs (début de bourgeon) afin d’aérer les grappes. Celles-ci sont davantage exposées au soleil et le murissement est optimal. Laurent Barreda travaille cette technique au lever du jour en ne retirant que les feuilles exposées côté soleil levant. En effet, le soleil y est doux et chaud mais ne va pas attaquer le fruit au risque de le brûler.

S’il permet d’aérer la plante, l’effeuillage de l’entre-cœur a aussi pour finalité d’éviter une trop grosse prise au vent des pampres (branches de la vigne) qui risqueraient de se briser lors des fortes rafales de Tramontane. Ainsi, suite à l’effeuillage, les pampres sont attachés entre eux pour être plus résistants.

Ajouter un commentaire