16 jan.

L'Absolu 2003 : Les reliques d’un millésime d’excellence...

Il y a 20 ans, le Cru de Banyuls créait les prémices de sa quintessence…

Le Grenache Noir, cépage roi du vignoble, a su façonner son caractère à l’image d’un millésime solaire et sec, formant alors sa rareté en 2003 et développant une qualité remarquable. L'Absolu 2003 a levé le voile sur une genèse magnifiée, prêt à affronter 14 années d’élevage en petits contenants de 1000 litres reposant à l’entrée de la Cave Historique de Terres des Templiers. Au soleil tout en étant protégés des intempéries, ces fûts ont vu passer des milliers de visiteurs sans qu’un seul ne puisse se douter du trésor qu’ils renfermaient. Presque oublié, la part des anges indécente a su concentrer le meilleur de ce pur nectar. Mis en bouteilles en 2017, son caractère racé et sa richesse maîtrisée lui ont déjà valu la reconnaissance des plus grands amateurs de Banyuls Grand Cru.

Il y a 6 ans, ce vin présentait déjà une robe bien brune à la frange ambrée tirant sur le doré, avec un nez d'une complexité rarement atteinte. En effet, les arômes de caramel succédaient à ceux de la vanille et du raisin de Corinthe macéré dans le Rhum, ainsi que des effluves de grains de café torréfié pour finir sur des notes de rancio rappelant le cerneau de noix. Sa bouche elle, était chaleureuse et racée, d'un plaisir intense qui semblait infini grâce à une finale portée par des notes âcres, boisée et de réglisse.

Nous savions cependant que l’éternité l’attendait en bouteille. De ces 5000 bouteilles nées, 1 000 flacons numérotés furent alors précieusement conservés pendant 6 ans pour vous les présenter aujourd'hui dans leur coffret bois, accompagnés de leur certificat d'authenticité.

Cet affinage a permis de le bonifier, avec une personnalité encore plus présente et un bouquet aromatique d’une complexité rarement rencontrée. Sa robe adopte à présent de nouveaux reflets vert émeraude. Son nez quant à lui est d'autant plus expressif qu'il offre maintenant des effluves âcres de caramel brûlé par-dessus lesquelles s'ouvrent des notes de vieil alcool et de tourbe. Sa bouche désormais racée, vive et salivante présente un côté salin et un rancio affirmé qui prolonge la bouche. Servi aux alentours de 17°C, ce Banyuls Grand Cru sera le compagnon idéal d’une fin de repas.

Vingt ans se sont maintenant écoulés depuis la vendange des raisins qui en sont à l’origine... Laissez ce Banyuls Grand Cru vous conduire à suspendre le temps lors d’une dégustation sans égal.
 

GICB - Terres des Templiers
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.