30 avr.

Nouveau millésime - Cuvée Président Henry Vidal 2006

« Notre cuvée phare de Prestige : Président Henry Vidal rentre dans une nouvelle ère »

 

Le relooking de notre gamme de vins de Banyuls est déjà bien en place depuis 2017 pour les cuvées rapidement mise en bouteille qui ne sont pas élaborées avec un élevage de plusieurs années comme par exemple le Banyuls blanc Fontaulé, le banyuls rosé Impertinence ou nos Banyuls Rimage qui sont des vins doux naturels sur le fruit et à consommer sur leur fraîcheur et leur jeunesse. 

Pour nos Banyuls Grand Cru, La Serra par exemple a déjà entamée sa reconversion depuis quelques millésimes puisque son élevage est de 6 ans en foudres de chêne. C’est donc au tour de notre cuvée emblématique de prestige Président Henry Vidal avec le lancement du nouveau millésime 2006 qui dévoile enfin sa nouvelle parure : le nouveau logo Terres des Templiers vient prendre fièrement sa place sur la bouteille en remplacement de notre ancien nom Cellier des Templiers et le triptyque capsule, étiquette et contre-étiquette s’inscrivent dans une tendance beaucoup plus moderne et raffinée dans le prolongement de la gamme. 

Le voile est donc levé sur la nouvelle identité visuelle de notre 1ère cuvée de Prestige de nos Banyuls Grand Cru !

 Nous avons aujourd’hui à la gamme les trois évolutions des packagings : La bouteille et l'habillage vintage sur la cuvée Amiral Vilarem millésime 2004, l’habillage Cellier des Templiers pour le Banyuls Grand Cru Viviane Leroy 2003 et la nouvelle identité visuelle de Terres des Templiers pour la cuvée Président Henry Vidal 2006 dont vous pouvez vous remémorer l'évolution en image : 

 

 

Qu’en est-il du contenu pour notre Cuvée Président Henry Vidal ?

La sélection des raisins et la vinification restent inchangées avec notamment le fameux mutage fractionné qui sublime cette cuvée. Par contre nous sommes passé d’un élevage de 8 ans à un élevage de 12 ans à l’oxydation avec pour but un raffinement qui nous ouvre de nouveaux horizons.

Tout d’abord, la robe est moins intense car l’oxydation plus poussée a oxydé la matière colorante, précipitant plus fortement vers un brun fauve aux reflets acajou. La luminosité et la brillance sont remarquables et invitent à poursuivre la dégustation. Le nez nous plonge dans l’univers du Président Henry Vidal avec une palette aromatique presque ouverte à l’infini et nous voyageons entre le raisin de corinthe et les notes rancio en passant par le café, le cacao et le sous-bois. En bouche rien n’est superflu, la matière est fondue avec une très longue persistance aromatique.

Tout de ce nouveau millésime porte à réflexion, à la méditation.  La puissance a comme allié la subtilité et le raffinement, c’est une invitation au voyage, céleste certes mais laissez-vous séduire et embarquez pour une expérience unique. 

 

GICB - Terres des Templiers